Brasserie de Silly:

“Patrimoine de saveurs”

Le brassage de la bière est un savoir-faire artisanal qui se transmet depuis 6 générations à la brasserie de Silly, et ce depuis 1850. La brasserie de Silly bénéficie d’une réputation de qualité. Ses clients belges et internationaux apprécient sa proximité, son écoute et sa flexibilité. La brasserie de Silly produit une grande variété de bières belges.
Chaque bière fait l’objet d’un brassage artisanal avec une sélection des meilleures matières premières : une eau pure, des levures uniques dont seul le maître brasseur a le secret, les meilleurs houblons, du malt de qualité.

Histoire

Au 19ème siècle, les grosses fermes du Hainaut brassaient l’orge et le houblon, et ce, au départ, pour leurs ouvriers saisonniers. Silly, village de 8.000 habitants situé dans le triangle Ath, Enghien, Soignies, est traversé par la Sylle, qui lui donne son nom. C’est à Silly que fut fondée en 1850 la brasserie de Silly par Marcelin Hypolite Mynbrughen, initialement dénommée Cense de la Tour. En 1900, le fils de Marcelin, Adelin, obtint une médaille d’argent à l’exposition universelle de Paris.

Dès 1947, la Brasserie prit le pas sur la ferme.
Elle ne produisait à cette époque que des bières de haute fermentation telles que la Grisette, la Saison et le Scotch.

En 1950, la brasserie, possédant un réseau de cafés, démarra la production de la Pils, bière de fermentation basse. L’année 1975 fut marquée par le rachat de la Brasserie Tennstedt Decroes à Enghien ce qui permit d’ajouter à sa gamme la famille Double Enghien, au départ disponible en bières de fermentation haute blonde et brune. Actuellement, la gamme Enghien est proposée en quatre bières: Enghien blonde, Enghien brune, Enghien Noël et Enghien élevée en fûts de Cognac. En 1990, la Blanche Titje est crée, ainsi que la Saison de Silly et la Divine. En 2004, une bière blanche fruitée au pamplemousse rose est créée:
la Pink Killer.

La brasserie de silly aujourd’hui

La brasserie de Silly S.A. est exploitée par la 6ème génération familiale. Ce sont les cousins Lionel et Bertrand Van der Haegen qui sont à la barre. Bertrand gère la production, et Lionel gère le commercial. Leurs parents, les frères Jean-Paul et Didier Van der Haegen sont toujours très actifs au sein du conseil d’administration.
La brasserie de Silly connait une croissance forte soutenue notamment par ses exportations et par sa réputation de qualité. D’une production de 10.000 hectolitres en 2008, le brassage est passé à plus de 15.000 hectolitres en 2014.
Le marché est porteur: les bières artisanales belges connaissent un succès grandissant dans de nombreux pays sur les cinq continents.

Le brassage à Silly

La brasserie de Silly utilise les mêmes méthodes artisanales de brassage que lors de sa création en 1850.
Bien-sûr, depuis lors, des nouveaux matériels répondant aux normes d’hygiène les plus sévères ont été installés, notamment des cuves en inox. Le processus de brassage se réalise en plusieurs étapes.

 

 

Brewing step Brewing step Brewing step Brewing step Brewing step Brewing step Brewing step Brewing step Brewing step Brewing step Brewing step Brewing step Brewing step Brewing step Brewing step Brewing step
1 2 3 4 5 6 7 8

1/ concassage du malt

Les grains de malt sont moulus entre des rouleaux réglés avec précision pour permettre d’extraire l’amidon, les saveurs et arômes du malt lors des étapes suivantes. Le concassage est adapté en fonction du grain afin de préserver les enveloppes qui vont servir de filtration « naturelle ».

2/ empatage

Le malt est mélangé à l’eau. Ce mélange va passer à différents paliers de température de 50°C à 80°C en plus ou moins 1h30 pour effectuer des transformations enzymatiques. Les amidons contenus dans le grain sont transformés en sucres grâce à l’action des enzymes du malt.

3/ filtration

L’eau maltée est transférée vers une cuve qui servira de percolateur. Durant cette étape, on sépare les matières liquides appelées “Moût” des matières solides appelées “Drêches”. Les drêches sont destinées à nourrir le bétail, tandis que le moût contenant le sucre et les arômes va être précieusement récolté dans la cuve d’ébullition.

4/ ébullition

Le moût est porté à ébullition pendant environ 1h15 (100°C). Pendant cela, le houblon est rajouté, la quantité variant selon le degré d’amertume recherché pour la bière.

Le mélange de moût houblonné est ensuite refroidit à l’aide d’un système d’échangeur à plaques.

5/ première fermentation

C’est dans des cuves de fermentation que la levure va donner le goût unique aux bières de la Brasserie de Silly et que le sucre va se transformer en alcool.
Le temps de fermentation dépendra du type de bière recherché. 10 à 11 jours à une température de 12°C pour une fermentation basse (Pils, Pils Bio). Et 5 à 6 jours à une température d’environ 22°C pour une fermentation haute.

6/ garde

La bière est ensuite mise à maturation et est gardée à une température de 0°C pendant 3 semaines à 1 mois selon le type de fermentation.
Durant la garde, une legère fermentation continue et transforme les derniers sucres restant dans la bière.

7/ filtration

La plupart des bières de Silly sont filtrées pour les clarifier. La bière est stockée dans les tanks de bières filtrées. Durant cette étape, on régule la saturation de CO2 dans la bière. Elle est prête à être conditionnée en bouteilles ou en fûts.
Vous voulez en savoir plus sur notre art du brassage ?
Faites une visite de la brasserie de Silly.

8/ Conditionnement

La dernière étape se déroule dans différentes différentes lignes d’embouteillage permettant de conditionner la bière dans des bouteilles de 25, 33, 75 cl. et 1,5 L. et des fûts de 20, 25, 30 et 50L.
Conditionnement